Lecture : 9 min.

Crèche familiale : un mode de garde entre confort de la maison et sociabilisation en crèche

Crèche familiale
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous hésitez à faire garder votre enfant par une assistante maternelle ou à l’inscrire dans une crèche. Vous vous demandez s’il vaut mieux privilégier le cocon douillet d’une nourrice ou la sociabilisation de votre bébé. Vous aimeriez un mode de garde hybride qui combine les avantages de l’accueil individuel et ceux du collectif. Vous croyez chercher le mouton à cinq pattes ? Détrompez-vous, cela existe : il s’agit de la crèche familiale. Votre enfant est gardé au domicile d’une assistante maternelle et il participe avec elle à de nombreuses activités à la crèche, un à deux jours par semaine. Pour vous aider à comprendre ce qu’est une crèche familiale, aussi appelé accueil familial, Eco-6-Themes fait le point sur ce sujet crucial pour le confort familial, le bon développement de bébé et des parents rassurés.  

Trouver un accueil familial pour son enfant

Où s’adresser ?  

Les accueils familiaux sont peu nombreux en France. Les demandes des parents qui souhaitent y inscrire leur bébé ne sont pas toutes satisfaites. C’est très frustrant pour ceux qui sont conquis par ce mode de garde.

Pour ne pas être déçu, contactez les structures au plus tôt, dès les premiers mois de grossesse, pour préinscrire votre enfant. Avant la naissance, seul un dossier succinct vous sera demandé, car peu d’informations seront en votre possession.

Si vous ne savez pas où vous adresser, rapprochez-vous de votre Mairie ou des services de la Protection maternelle et infantile (PMI) la plus proche de chez vous. Ils vous donneront la liste des établissements existants. 

Accueil familial
L’accueil familial offre à votre enfant une diversité d’activités indispensable à son bien-être

L’inscription en accueil familial

Lorsque vous avez identifié une structure proche de votre domicile qui présente des disponibilités à venir, vous êtes reçu par le directeur ou la directrice de l’accueil familial pour effectuer les incontournables formalités administratives.

Pour la préinscription, vous fournirez la plupart du temps :

  • une pièce d’identité du responsable légal ;
  • un justificatif de domicile ;
  • une copie de jugement en cas de séparation ou de divorce ;
  • votre numéro d’allocataire CAF si vous êtes déjà inscrit ;
  • un RIB ;
  • la date supposée de la naissance et la date d’inscription souhaitée.

Pour le dossier définitif, vous ajouterez au plus vite :

  • un livret de famille ou un extrait d’acte de naissance ;
  • une copie du carnet de vaccination ou un certificat de contre-indication médicale, fourni par le pédiatre) ;
  • un certificat médical d’aptitude à la collectivité, rédigé également par le médecin qui suit votre enfant).

Le choix de l’assistante maternelle

Dans un premier temps, vous n’aurez aucune rencontre de prévue avec l’assistante maternelle. La crèche vous indiquera le moment venu à quelle professionnelle votre bébé sera confié en fonction des disponibilités.

Cet aspect peut rebuter certains parents qui aimeraient pouvoir choisir eux-mêmes à qui ils confient leur nouveau-né. Si vous avez ces craintes, rappelez-vous que les personnes recrutées ont été retenues pour leur professionnalisme et leur savoir-faire. Tout va donc bien se passer, quelle que soit la personne qui prendra en charge votre petit.

Vous apprendrez à la connaître plus tard et vos doutes seront rapidement dissipés.

Si vous êtes enceinte ou que votre bébé vient de naître, profitez sans vous soucier outre mesure du difficile moment de la séparation. Pourquoi ne pas réfléchir aux indispensables pour accueillir votre bambin ?

Assistance maternelle
Une vraie complicité se forme entre un bébé et son assistante maternelle. Elle devient presque un membre de sa famille

Le tarif de garde en crèche familiale

Chaque mois, vous ne payerez qu’une seule facture. Celle-ci regroupe les temps d’accueil chez l’assistante maternelle et à la crèche familiale.

Vous éviterez toutes les déclarations indispensables en tant que particulier employeur d’une nounou et cela vous laissera plus de temps pour l’essentiel : votre enfant.

Le prix d’une garde en crèche familiale dépend de vos revenus.

La modulation du tarif change selon que la crèche est ou non subventionnée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) :

  • si elle est subventionnée par la CAF, le tarif appliqué est calculé sur la base de vos revenus et de votre situation familiale ;
  • si elle n’est pas financée par la CAF, le tarif est le même pour toutes les familles indépendamment de leurs revenus. Vous pouvez demander une aide financière à la CAF : le complément de libre choix du mode de garde (Cmg) du dispositif Paje.

Dans tous les cas, gardez en tête que vous bénéficierez d’une réduction d’impôt au titre des dépenses engagées pour la garde d’un enfant de moins de 6 ans.

Grandir et découvrir le monde chez l’assistante maternelle

Rencontre avec l’assistante maternelle

Une fois l’inscription terminée et votre dossier validé, l’assistante maternelle chez qui ira votre enfant vous sera présentée. Un moment très attendu. Un temps d’adaptation à son domicile sera prévu pour que la transition se passe en douceur pour votre enfant et surtout pour vous, parents ! Selon les situations et les attentes de chacun, celui-ci s’effectue en trois ou quatre fois pendant des durées toujours plus longues.

Lors de sa première visite, votre bébé restera plus ou moins une trentaine de minutes. Ce temps permet à l’enfant de faire connaissance avec la personne qui prendra soin de lui et de s’habituer à un nouvel environnement.

La nourrice apprend, elle aussi, à connaître le petit être dont elle devra s’occuper.

Pour vous, parents, c’est l’occasion de l’informer des habitudes et des besoins spécifiques de votre enfant, notamment en ce qui concerne son alimentation. L’assistante maternelle suivra le rythme de prise des biberons que vous lui indiquerez.

Une fois que votre enfant entamera la diversification alimentaire, vous lui direz quels aliments vous introduisez au fur et à mesure pour qu’elle compose les repas en conséquence.

Des échanges constants et évolutifs avec l’assistante maternelle

Au-delà de cette période d’adaptation, les échanges avec l’assistante maternelle seront quotidiens. Les passages de relais le matin et le soir permettent de faire un point sur le développement et les besoins de votre enfant. L’assistante maternelle contribuera à vos côtés à lui apporter une éducation bienveillante et surtout des règles de vie, d’hygiène et de sociabilisation indispensables à sa future entrée à l’école.

Si des questions restent en suspens sur la croissance de votre enfant ou plus largement sur votre organisation avec lui, n’hésitez pas à consulter les blogs famille. Ils permettent de se sentir moins seul et de répondre aux interrogations courantes. Votre médecin de famille ou le pédiatre de votre enfant restent les mieux placés pour vous offrir des conseils santé et bien-être.  

Sociabilisation de l'enfant
Créer des liens sociaux aide votre enfant à mieux s’intégrer quand il rentre à l’école

Se sociabiliser et s’amuser au sein d’une crèche familiale

Un partage du temps entre le domicile de l’assistante maternelle et la crèche

En crèche familiale, votre enfant est gardé au quotidien au domicile d’une assistante maternelle agréée. Il y est accueilli avec un, deux voire trois autres enfants.

Une à deux fois par semaine, selon les structures, les bébés et leur assistante maternelle se rendent à la crèche familiale. C’est le vrai plus de ce mode de garde.

Les temps collectifs sont l’occasion pour les petits de se sociabiliser aux contacts des autres. De nombreuses activités leur sont proposées en fonction de leur âge.

Grâce aux activités motrices, ils prennent conscience de leur corps. Différents jeux sont organisés pour travailler le langage, la manipulation des objets ou encore l’équilibre. Autant d’activités qui permettent à votre enfant de développer ses facultés.

Le gage de sérieux de la crèche familiale

Vous souhaitez avoir une confiance absolue lorsque vous laissez votre enfant le matin à la personne qui le gardera toute la journée. Avec la crèche familiale, vous n’aurez aucun souci à vous faire sur ce point, car leur fonctionnement est réglementé et régulièrement contrôlé.

Les crèches familiales sont gérées par une collectivité territoriale (le plus souvent une commune) ou un organisme privé (une société ou une association).

Pour pouvoir ouvrir, l’établissement doit obtenir l’autorisation du président du Conseil départemental. La PMI vérifie au préalable la conformité des locaux avec les normes de sécurité, le nombre d’enfants accueillis et les qualifications de l’équipe encadrante.

Un directeur ou une directrice assure le bon fonctionnement de la structure. Il est entouré d’auxiliaires de puériculture, d’un médecin et d’assistantes maternelles agréées. La plus grande attention est portée aux qualifications de ces dernières.

Garderie enfant
Penseriez-vous à autant d’activités pour amuser et susciter l’intérêt de votre bébé ? La crèche familiale le fait

Une formation et des contrôles réguliers indispensables et rassurants

Pour être recrutée, une assistante maternelle doit avoir un agrément de la PMI. C’est un réel gage de professionnalisme. Pour l’obtenir, l’assistante maternelle doit être diplômée d’un CAP petite enfance ou avoir suivi  avec succès une formation de 120 heures dispensée par le Conseil départemental. Son domicile est également visité pour vérifier qu’un espace suffisant et sécurisé est disponible pour accueillir les enfants.

Des visites sont ensuite régulièrement effectuées à son domicile, par la directrice ou l’auxiliaire de puériculture, afin de voir si les enfants se trouvent dans de bonnes conditions.

Une assistante maternelle peut suivre des formations organisées ou financées par la crèche familiale pour se perfectionner. Elle approfondit ainsi ses connaissances sur la croissance de l’enfant, sur l’accueil des bébés nés prématurément ou encore sur le développement et les troubles du langage.

Pour être totalement rassuré sur le fonctionnement de la crèche et sur les activités qui seront proposées à votre enfant, découvrez son projet pédagogique avant de vous engager.

Comprendre la différence crèche familiale et crèche parentale

Crèche familiale et crèche parentale représentent deux modes de garde bien différents.

La crèche parentale constitue un mode de garde collectif. Elle est créée par des parents qui souhaitent ouvrir leur propre structure. Les bébés accueillis ne doivent cependant pas être uniquement ceux des personnes à l’origine de la création du lieu.

Les mamans ou les papas qui portent ces projets sont accompagnés dans leur démarche par la mairie du lieu d’implantation de la crèche, par la CAF et la PMI. Ils doivent créer une association dont les parents d’enfants accueillis sont membres.

Les membres fondateurs définissent un projet pédagogique et un projet social. Ils y déterminent le mode de fonctionnement de la crèche et les modalités d’investissement des parents dans la structure.

Les parents sont présents une heure à une demi-journée par semaine auprès des enfants, pour participer aux tâches ménagères, à la préparation des repas, accompagner une sortie ou encore animer un atelier.

Trouver à qui confier sa progéniture n’est jamais simple. Peu de crèches familiales existent en France, mais les choses évoluent face aux besoins. Ces structures combinent les atouts des accueils individuels et collectifs. Le bébé dispose de toute l’attention de l’assistante maternelle tout en se sociabilisant lors des temps collectifs. Et vous, quel mode de garde avez-vous choisi ?  

Article invité rédigé par Céline Clero

Découvrez d’autres articles Éco-6-Thèmes :

Laisser un commentaire