Lecture : 16 min.

Les indispensables pour bébé et une arrivée sereine dans notre monde

Indispensables pour Bébé | Achats Utiles ou Futiles ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

De quoi a besoin un nouveau-né quand il vient au monde ? Quelles affaires de puériculture lui sont indispensables au cours des jours qui suivent sa naissance ? Entre liste de naissance, valise pour la maternité et layette coup de cœur achetée seulement quelques semaines après la première échographie, les indispensables pour bébé ne sont en réalité pas bien nombreux. Survolez ces quelques conseils pour préparer sereinement l’arrivée de votre tout petit.

Sommaire

De quoi a exactement besoin un nouveau-né ?

Bébé passe près de neuf mois à barboter dans son liquide amniotique à une température égale à celle de votre corps. La naissance représente un véritable choc lié au changement de milieu, mais aussi un gros bouleversement au niveau des besoins de bébé. Pour comprendre quels sont les indispensables de votre nourrisson, analysons ses attentes.

Les besoins primaires : respirer, manger, boire et dormir

À peine sorti, bébé pousse un cri : il respire.

Une sage-femme ou un(e) pédiatre fait passer quelques tests à votre petit pour s’assurer qu’il va bien et vous le rend rapidement pour qu’il puisse se blottir contre vous. Instinctivement, sa minuscule tête cherche votre sein : il a faim et soif.

Sa bouche possède un mode d’emploi ancestral : le réflexe de succion. Il active la montée du colostrum qui prendra quelques heures à arriver. Épuisé par toutes ces émotions, votre adorable nouveau-né s’endort contre vous : il a besoin de dormir.

Dans les premières heures qui suivent la naissance, les indispensables pour bébé se résument à votre présence et à la chaleur de votre corps pour une éducation positive.

Allaitement maternel besoin primaire
Pendant les premiers mois, votre corps assure un repas riche, complet et vitaminé pour un bébé en parfaite santé

Les besoins secondaires : confort et amour

Quelques heures plus tard, bébé se réveille.

Il se blottit contre vous dès que vous le prenez dans vos bras et tente à nouveau de se désaltérer.

À la naissance de votre premier enfant, la montée de lait arrivera plus ou moins rapidement, tout dépend de l’énergie que mettra votre nourrisson à boire et de votre état émotionnel à vous.

Plus vous serez détendue et reposée, plus les choses se feront naturellement. Bien-être et sérénité décuplent vos facultés à vous adapter à toutes les situations, ne les négligez pas.

Si vous lisez ces mots alors que votre accouchement a duré douze heures et que votre bébé hurle depuis qu’il est né, vous risquez de me maudire. Je vous comprends et vous en avez le droit.

Vous êtes fatiguée et peut-être angoissée à l’idée de mal faire. C’est normal, mais détendez-vous. La vie et la nature savent ce qu’elles font.

Les indispensables pour bébé à ce stade de sa vie : votre amour et son confort bien au chaud contre une maman sereine. La bienveillance sera votre meilleur allié pour entamer le dialogue avec bébé.

Le seul vrai besoin : l'amour
Un bébé a des besoins primaires, mais sans amour son développement ne sera pas serein. Aimez-le plus que tout !

Les besoins superflus : tout ce qui vous fait plaisir, mais dont bébé se fiche

Le contact peau à peau ne dure malheureusement pas éternellement et votre bébé doit s’habiller.

Vous allez enfin pouvoir utiliser les affaires de la valise de maternité que vous avez préparées avec tant d’attention, mais que contient-elle au juste ?

Les interminables listes d’affaires de puériculture

Vous avez reçu une liste d’affaires de puériculture de votre sage-femme, une que vous avez cherchée sur Internet, une autre qui se trouvait dans un catalogue de vêtements pour bébé. Vous les avez comparées avec soin et un sentiment étrange vous a envahi.

Vous avez eu envie d’acheter toutes les affaires conseillées, au cas où, mais cela vous a paru excessivement trop ! Vous vous êtes demandé si votre nouveau-né allait réellement utiliser toutes ces affaires, dont vous ne saviez même pas à quoi elles servaient pour certaines : chancelière, nid d’ange, gigoteuse, dort-bien, préparateur de biberons, écoute-bébé vidéo, nid d’éveil, cale-bébé, etc.

Le strict nécessaire pour l’arrivée de bébé

Les indispensables pour bébé si vous êtes une maman cool, mais prévoyante. Vous l’adapterez selon la saison de votre accouchement :

  • cinq bodys croisés manches courtes ;
  • cinq bodys croisés manches longues ;
  • deux gilets tout doux ou brassières ;
  • cinq pantalons faciles à enfiler ;
  • quatre pyjamas ;
  • deux gigoteuses ou nids d’ange ;
  • trois paires de chaussettes ;
  • un bonnet ;
  • une sucette, même pour les mamans qui allaitent ;
  • un landau pour votre retour à la maison ;
  • un porte-bébé ou une écharpe pour vos premières sorties par tous les temps et pour apaiser bébé ;
  • un lit à barreau avec un matelas et un drap-housse ;
  • un écoute-bébé pour vous octroyer une pause sereine et reposante quand bébé dort ;
  • des couches, beaucoup de couches ;
  • des débarbouillettes en tissu bio ;
  • du liniment pour nettoyer ses petites fesses.

Voici une liste de naissance que je recommande vraiment. Elle correspond au contenu de mon sac de maternité et aux affaires que j’avais préparées à la maison.

Même si vous envisagez de partir dès que possible en week-end ou en vacances avec bébé, sachez qu’il sera heureux avec trois fois rien, mais pensez toujours à emporter des tonnes de câlins !

Les affaires supplémentaires qui ne servent à rien, mais font plaisir

Quelques éléments que vous pouvez ajouter à votre trousseau de naissance, mais qui ne serviront pas à grand-chose :

  • une paire de chaussons : bébé gigote tellement que vous aurez du mal à les lui faire garder ;
  • une paire de moufles : certaines maternités ne les conseillent pas, car bébé perd son sens du toucher alors qu’il souhaite découvrir le monde au plus vite. Votre enfant a peu de risques de se griffer. Ses ongles sont très mous ;
  • un doudou : bébé s’en fiche royalement. Son doudou, c’est vous ;
  • une seconde sucette : je reviens sur le sujet, car il est controversé. Un bébé a besoin de téter, c’est un mouvement instinctif qui le rassure. Si vous le laissez au sein sans cesse, votre production de lait va augmenter, mais il risque de prendre votre sein pour un doudou. À partir du moment où le lait arrive, si bébé reste accroché à votre mamelon pour suçoter, il ingurgitera du lait dont il n’a ni envie ni besoin. Il peut ainsi régurgiter ou avoir ses premières coliques. La sucette sera d’une grande utilité pour éviter ces quelques désagréments. Elle n’interfère pas avec l’allaitement puisqu’elle ne contient pas de lait, à la différence d’un biberon ;
  • un bonnet supplémentaire pour réaliser de jolies photos et pour laver celui qu’il porte continuellement depuis sa naissance ;
  • tous les vêtements que vous voulez en définitive, mais je vous le déconseille. Votre conjoint pourra vous apporter les indispensables pour bébé lors de ses visites à la maternité. Cela lui permettra de s’impliquer encore davantage dans la naissance et il en sera ravi.

N’oubliez pas de penser également à vous pendant votre séjour à l’hôpital. Le pyjama d’allaitement deviendra votre tenue favorite pendant quelque temps, tout comme les soutien-gorge d’allaitement et quelques culottes confortables, même si peu sexy.

Layette mignonne
Comment résister à tous ces adorables petits vêtements ? Faites-vous plaisir, mais restez « un peu » raisonnable

Pourquoi les indispensables pour bébé suffisent-ils ?

Vous voulez que votre petit ne manque de rien.

Quelques semaines avant le terme, vous avez commencé à faire les magasins et à regarder les sites Internet de puériculture. Vous avez été gâtée par vos proches qui vous ont apporté de nombreux équipements pour accueillir bébé dans les meilleures conditions.

Voici plusieurs raisons pour lesquelles les indispensables pour bébé suffisent à sa bonne croissance et à votre sérénité.

Une taille à la naissance à laquelle on ne s’attend pas

Pour éviter que votre bébé ne se retrouve coincé dans un pyjama déjà trop étroit ou alors qu’il ressemble à un petit clown dans un body trop grand, achetez peu, mais régulièrement.

Ne misez pas aveuglément sur des vêtements en taille naissance alors que vous ne savez même pas combien mesurera exactement votre enfant. Les échographies estiment, mais vous pouvez toujours avoir des surprises.

Une croissance plus rapide que celle d’un champignon

Un bébé grandit vite les premiers mois de sa vie. En quelques semaines, vous vous retrouvez à acheter certains vêtements en six mois, alors que vous n’avez même pas eu le temps de lui essayer toutes les tenues que vous aviez choisies pour sa naissance. Votre bébé pousse plus vite qu’un champignon.

Trouver son rythme avec l’arrivée d’un bébé à la maison s’avère parfois compliqué. Baby blues, fatigue, stress, divers sentiments vous submergent. Quand votre bébé s’endort enfin, vous n’avez pas le cœur de le réveiller pour lui enfiler un pyjama sous prétexte qu’il est 21 h, mais qu’il porte la même tenue depuis la veille.

Vous allez ainsi enchaîner les journées catastrophes où vous devrez changer trois fois de layette en quelques heures avec des jours où bébé passera presque 48 h dans le même dort-bien ! Rien de grave. Personne ne le saura…

Une vision des premiers mois bien éloignée de la réalité

Avant l’arrivée de bébé, vous aviez imaginé un monde merveilleux fait de doudous tout doux, de gazouillis, de mobiles et de jouets produisant des sons apaisants. Bref, la chambre de votre enfant est un véritable petit nid douillet et sécurisant. Ça, c’était avant sa naissance.

Une maison prête à accueillir votre nouveau-né

Votre salle de bain, et surtout la trousse de beauté de bébé, comprend tout ce dont il aura peut-être besoin à son arrivée à la maison :

  • un thermomètre ;
  • un peigne ;
  • des petits ciseaux ;
  • des débarbouillettes ;
  • du liniment ;
  • de l’huile hydratante de calendula pour les massages hydratants ;
  • une boîte de paracétamol pour bébé ;
  • etc.

Votre cuisine s’est équipée d’un stérilisateur et de multiples biberons alors que vous allaitez, mais on ne sait jamais. Vous possédez déjà une chaise haute pour plus tard, un bavoir, des cuillères et des bols évolutifs anti-dérapants adaptés pour la diversification… Bref, vous êtes fin prête !

Un bébé qui réagit à l’opposé de vos attentes

La réalité est tout autre. Vous avez acheté tout ce qui existe et pour l’instant vous n’avez rien utilisé, sauf quelques vêtements, des couches, beaucoup de couches et de la lanoline pour vos mamelons meurtris.

Bébé ne dort pas dans son adorable petit berceau puisque dès que vous le posez il se réveille en hurlant, alors il reste près de vous nuit et jour.

Il ne gazouille pas, il pleure.

Vous, vous êtes épuisée et ne comprenez pas pourquoi tout ne se passe pas comme dans les publicités ou dans les histoires que vous raconte votre mère sur votre enfance !

Bienvenue dans le monde des jeunes parents ! C’est pour toutes ces raisons que les indispensables pour bébé se résument à un kit de survie, de l’amour, de la patience et de la lessive hypoallergénique pour nettoyer les bodys tâchés.

Quand faut-il acheter les affaires de puériculture ?

Quel est le sexe de bébé ?
Vous voulez savoir, mais vous aimeriez garder l’effet de surprise ? Le sexe de bébé va conditionner quelques uns de vos achats

Vous pensez devoir attendre le sixième mois de grossesse pour vous assurer que tout va bien, mais vous êtes trop excitée.

Votre ventre s’arrondit et vous sentez que tout se passe bien. Pouvez-vous commencer à acheter des affaires pour le bébé qui grandit en vous ?

Quand l’envie d’acheter se fait sentir, mais pas trop tôt quand même

Suivez votre instinct, mais raisonnez-vous un peu si vous effectuez des achats avant le second semestre de grossesse.

Premièrement, vous ne connaissez pas le sexe du bébé. Difficile de choisir les couleurs d’une chambre et de petits vêtements dans ce cas. Ensuite, si un problème devait survenir, la douleur que vous ressentiriez à ce moment serait encore accentuée par tous les objets qui vous nargueraient depuis leur emballage tout neuf.

Prenez votre temps. Rien ne vous empêche de lister dès l’annonce de votre grossesse tout ce que vous souhaiterez acheter plus tard.

Un idéal subjectif qui se situe à quelques semaines du terme

N’attendez tout de même pas la dernière minute pour acheter les quelques indispensables pour bébé.

L’idéal pour réaliser le shopping de bébé se situe entre six et huit mois de grossesse. Vous êtes pleinement épanouie et tout risque de fausse couche ou de malformation a été écarté.

À partir du septième mois, le poids du fœtus commence à se faire sentir. Vous comprenez que les mouvements parfois violents que vous ressentez la nuit dans votre bas ventre sont bien réels et qu’un bébé va bientôt rejoindre votre foyer. Le stress qui vous gagne peut vous pousser à acheter compulsivement.

Quand les besoins se présentent ou quand l’urgence contraint à acheter ce que l’on trouve

Ce que l’on anticipe rarement, c’est une naissance prématurée. Vous avez le calendrier de la progression de votre grossesse en tête et bébé ne pointera pas le bout de son nez avant plusieurs semaines.

Et puis, parfois, au bout de 6 mois et demi, vous perdez les eaux et vous retrouvez quelques heures plus tard avec un nouveau-né dans les bras et absolument aucune affaire pour lui.

Que faire dans pareille situation ? Pas de panique ! Vous assurez l’amour, la chaleur, le confort et les repas de bébé. Rien d’autre ne compte.

Un paquet de couches, du liniment, quelques bodys, des pyjamas, des gigoteuses, un lit parapluie combleront votre bout de chou.

Une naissance prématurée n’est pas à souhaiter, mais vous constaterez que les indispensables pour bébé se résument à vraiment peu de choses.

Comment résister à la tentation d’acheter trop d’affaires pour un nourrisson ?

Les rayons puériculture regorgent de trésors. La layette est tellement mignonne. Les prix parfois très abordables. Vous êtes heureuse et voulez ce qui se fait de mieux pour votre merveilleux bébé.

Pourquoi résister ?

Oui, pourquoi ? À quoi bon réfléchir sans cesse à votre manière d’agir ?

Vous êtes enceinte. Vous êtes en train de créer un miracle de l’univers : un être vivant.

Vous êtes hormonalement soumise à de nombreuses variations et votre vie va être bouleversée dans quelques semaines.

Si céder à une après-midi shopping avec votre meilleure amie, votre mère ou votre conjoint vous fait plaisir, pourquoi vous en priver ?

Vous n’allez pas craquer tous les jours, si ?

Alors, ne réfléchissez pas. Ne lisez plus de conseils sur la maternité et écoutez-vous.

Pour des raisons économiques et environnementales

Bien sûr, se faire plaisir est une chose, mais exagérer en est une autre.

Ne dépensez pas trop en équipements et en vêtements inutiles. Même si vous pensez revendre ou donner des affaires, vous perdrez de l’argent qui aurait pu être utilisé plus utilement. Attendez que votre bébé soit à la maison pour cerner ses besoins et acheter le nécessaire.

D’un point de vue écologique, nous vivons dans une société qui pousse à la consommation voire à la surconsommation. Les enseignes spécialisées en puériculture vous laissent entendre que plus vous serez équipé, plus vous serez un bon parent. C’est faux ! Aucun enfant n’a mieux grandi, car il avait passé ses premières semaines dans une poussette révolutionnaire ou porté des habits griffés.

Vous constaterez aussi que même avec le strict minimum des indispensables pour bébé, vous accumulerez vite des quantités incroyables de vêtements trop petits dont vous ne saurez que faire, mais dont vous aurez également du mal à vous séparer. La place manquera vite dans vos armoires.

Réfléchissez et achetez de manière raisonnée, en vous accordant quelques plaisirs.

Un tas d'affaire de bébé
Vos armoires vont vite, très vite, se remplir de tout un tas d’affaires. Adorables, mais parfois inutiles…

Parce qu’il ne portera pas la moitié des affaires qu’il aura et n’aimera pas les doudous que vous avez choisis

Un bébé est un être vivant qui sait ce qu’il veut à la minute où il rejoint notre monde :

  • vous rêviez d’un enfant souriant, le vôtre pleure ;
  • le mobile au-dessus de son lit vous semblait parfait, mais votre petit hurle dès qu’il le voit ;
  • il recrache toutes les sucettes que vous lui proposez sauf une, mais vous ne savez malheureusement plus où vous l’avez achetée ;
  • vous aviez sélectionné avec amour des vêtements de naissance, mais ils se révèlent trop difficiles à enfiler à un nourrisson ;
  • votre bébé n’aime pas les doudous.

Bref, rien ne se passe comme prévu. Vous regrettez la moitié des choses que vous avez choisies avec amour. C’est normal, c’est la vie, alors pour éviter d’être trop déçue, achetez modérément.

Le dressing de bébé comportera sans doute un pyjama ou un body fétiche qui auront été lavés mille fois, tandis que d’autres habits n’auront jamais été portés. C’est le jeu et vous en rigolerez… plus tard.

Comment faire respecter ses choix pour préparer l’arrivée de bébé sereinement ?

Pendant une grossesse, la vie qui grandit en vous occupe toutes vos pensées. Votre mari est présent et s’implique autant qu’il peut. Vous évoluez dans un cocon de bonheur, mais parfois d’autres personnes s’immiscent dans votre bulle : famille, amis et collègues. Tous ceux qui vous veulent du bien, mais interfèrent avec vos intentions et viennent semer le trouble dans votre esprit.

Expliquer clairement sa vision des indispensables pour bébé

Votre émotivité vous rend vulnérable, mais ce n’est pas une raison pour taire vos intentions. Ce n’est pas le moment de se fâcher avec vos proches, mais de communiquer.

Si vous ne voulez rien acheter avant la naissance de votre bébé, dites-le.

Si vous préférez tricoter vous-même le bonnet de naissance et le premier gilet que portera votre petit, refusez de l’aide ou la participation de votre belle-mère.

Votre vision des indispensables pour bébé est la bonne. Expliquez le plus tôt possible à votre entourage votre point de vue et ne vous laissez pas convaincre par l’opinion des autres. Ce n’est pas leur grossesse, mais la vôtre.

Ne pas se laisser influencer par les proches pendant une période de forte vulnérabilité

Malgré tout, de bonnes âmes tenteront toujours d’influencer vos choix.

Votre mère vous apportera sans doute quelques petits pyjamas adorables auxquels elle n’a pas su résister. Votre sœur vous conseillera quant aux meilleurs soins à dispenser à un bébé. Une amie vous offrira son porte-bébé qui lui a tellement bien servi alors que vous voudriez porter votre enfant en écharpe.

Toutes ces attentions vous touchent, autant qu’elles vous agacent. Vous aimeriez préparer l’arrivée de votre enfant avec les indispensables pour bébé de votre choix.

Acceptez quelques conseils, voire quelques babioles, mais précisez à nouveau à vos proches que maintenant vous ne voulez plus rien.

Pour éviter d’interminables discussions, établir une liste de naissance à partir du cinquième mois de grossesse reste la meilleure solution. Vous obtiendrez les affaires que vous souhaitez et votre entourage n’aura pas besoin de se demander s’il fait le bon choix.

Envoyer son conjoint porter son message en cas de besoin

N’oubliez que pendant votre grossesse, votre meilleur allié reste votre conjoint et la force de votre couple. Votre garde du corps, votre souffre-douleur parfois, en bref votre esclave prêt à satisfaire toutes vos envies.

L’humeur de ce pauvre homme varie en fonction de la vôtre, mais s’il peut vous aider, il répond présent !

Profitez du dévouement de votre conjoint pour l’envoyer confirmer vos intentions. Il se fiche de froisser votre mère ou de se mettre à dos votre meilleure amie, il veut votre bonheur.

N’hésitez pas à demander de l’aide à votre compagnon pour préparer l’arrivée de bébé.

En tant que papa, il a sans doute également des idées sur ce qu’il aimerait ajouter à la liste des indispensables pour bébé, écoutez-le et créez votre liste d’achats ensemble. Cette activité ranimera une complicité parfois mise à rude épreuve par une grossesse et la foule de détails auxquels vous pensez continuellement.

Vous possédez maintenant toutes les cartes en main pour décider de ce dont votre bébé a impérativement besoin pour ses premières semaines auprès de vous. Que vous soyez dressing minimaliste ou maman très prévoyante, vos choix sont guidés par l’amour que vous portez à votre tout petit. Profitez de ces moments uniques, si intenses et riches en émotion. Une nuit blanche à essayer d’endormir votre nourrisson vous semblera à tort interminable. En un claquement de doigts, il sera déjà un petit bonhomme qui joue avec ses copains dans la cour de récréation ou une demoiselle qui vous chipe vos bijoux pour ressembler à une princesse. Savourez chaque seconde, le temps passe vite. Jeunes parents, partagez en commentaire ce que vous jugez être des indispensables pour bébé. Vos expériences aideront de nombreuses futures mamans dans leurs choix.

Découvrez d’autres articles Éco-6-Thèmes :

Laisser un commentaire