Changement d’école | 8 initiatives pour une belle rentrée

Changement d'école
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Vous venez peut-être de quitter votre travail. Vous avez changé de région, voire de pays. La plupart de vos habitudes ont été chamboulées, mais le moment le plus redouté arrive à grands pas : la rentrée des classes de septembre. Un changement d’école sera vécu comme une superbe aventure pour certains enfants qui rêvent de découvrir un nouvel établissement scolaire, tandis que d’autres accueilleront cet évènement à l’image d’un véritable traumatisme. Pas de panique ! Les réactions de vos petits ou grands écoliers varieront selon leurs caractères. L’enfance implique le passage par des étapes plus compliquées que d’autres. Le déménagement d’un lieu de résidence à un autre en fait partie. Votre famille se trouve dans une situation de transition perturbante. Sans repères, vous évoluez à vue, même si tous les espoirs sont permis lorsque l’on se lance dans une nouvelle existence. En tant qu’adulte responsable, vous devez montrer l’exemple. Gardez le sourire et tentez de vous adapter. Testez 8 initiatives pour une belle rentrée, malgré quelques appréhensions. Apportez à votre tribu la sérénité dont elle a besoin pour s’acclimater rapidement et avec plaisir à cette vie qui vous réserve nécessairement bien des surprises !

Découvrir un nouvel établissement scolaire en famille le plus tôt possible

Quoi de plus désagréable que de ne rien savoir d’un endroit où l’on va passer la plus grande partie de ses journées ? Vous devez impérativement participer aux portes ouvertes de l’école qui accueillera vos enfants à la rentrée. Si vous avez raté cette occasion de flâner dans l’établissement et de faire connaissance avec le personnel éducatif, demandez à être reçu par le directeur ou le principal. Il se fera un plaisir de faire visiter les lieux à de futurs élèves et à leurs parents.

En dernier recours, Internet vous permettra de regarder des photos du bâtiment en famille ou bien d’organiser une rencontre virtuelle avec un enseignant.

Petits timides ou grands ronchons en pleine crise d’adolescence, vos enfants seront soulagés de découvrir leur nouvelle école quelques semaines avant la fameuse rentrée des classes. Ils passeront des vacances plus sereines en ayant déjà une idée des équipements disponibles, du style de l’établissement, des activités proposées, de la tête des futurs copains… Et vous aussi, par la même occasion !

S'intégrrer dans sa nouvelle école
Connaître les lieux aident à mieux s’y intégrer. La salle de classe est un repère pour l’enfant

Lister les avantages par rapport à l’ancienne école

L’idée ne consiste pas à comparer les deux écoles. Vous prendriez le risque que vos enfants vous inventorient tout ce qui va leur manquer plus que tout !

Profiter des avantages d’un programme éducatif différent

Analysez d’abord la situation seul et listez ce que ce changement d’école va offrir de mieux à vos enfants par rapport aux préférences ou aux talents qu’ils souhaitent développer.

Après tout, il existe toujours des avantages à découvrir un nouvel établissement scolaire :

  • un gymnase plus grand ;
  • un choix de cours de langues éclectique ;
  • une pédagogie plus dynamique ;
  • un accueil périscolaire avec un programme d’activités riche ;
  • un planning de sorties captivant ;
  • des séjours éducatifs ;
  • de meilleurs résultats aux examens de fin d’année…

Découvrir une nouvelle langue

Si vous vous êtes expatrié et que vos enfants craignent tout particulièrement de se retrouver en classe avec un enseignant et des camarades qui parlent une langue inconnue, n’attendez pas la rentrée pour leur apprendre quelques mots. Sachez que les enfants sont considérés comme des génies des langues avant l’âge de 7 ans !

Pendant l’été, multipliez les sorties en famille où vous pourrez entendre des discussions dans la langue locale. Proposez d’écouter de la musique, de regarder des dessins animés ou même d’aller au cinéma. Quinze minutes par jour suffisent à découvrir les tonalités et les expressions d’une langue étrangère. Vous serez surpris de les voir se débrouiller en quelques mois à peine, sans doute mieux que vous…

Se rendre disponible pour écouter les craintes et les espoirs de vos enfants

Selon les caractères, certains enfants s’expriment facilement. Dans ce cas, estimez-vous chanceux, car cela signifie qu’ils vous font confiance. Vous arriverez plus aisément à les aider s’ils vous parlent de leurs craintes.

Des peurs saines et formatrices

Les appréhensions des enfants se révèlent naturelles et simples :

  • avoir des copains ;
  • trouver des repères ;
  • garder le contact avec les anciens amis ;
  • ne pas être jugé ;
  • être accepté…

Ce changement d’école représente l’occasion d’enseigner une belle leçon de vie à votre tribu. La peur est le plus fort des sentiments. Il nous empêche d’avancer et d’apprécier certaines choses, tant nos craintes prennent le dessus.

Expliquez à vos enfants qu’ils ne doivent pas s’imaginer les pires des situations. Ils ne seront sans doute pas les seuls nouveaux de cette rentrée. Même si leurs camarades se connaissent déjà, ils adoreront rencontrer eux aussi des visages différents pour rapidement créer des liens avec vos adorables têtes blondes.

Des comportements d’isolement à surveiller

Si vos enfants se renferment sur eux-mêmes, semblent broyer du noir, mais refusent de parler, ne les forcez pas. Attendez qu’ils viennent vers vous.

Optez pour le ton de la confidence en leur affirmant que vous n’en meniez pas large le premier jour dans votre nouveau travail. Jouez la complicité en avouant que vous vous sentez parfois gêné quand tout le voisinage discute joyeusement à la boulangerie et que vous ne savez pas comment engager la conversation. Encouragez-vous mutuellement à aller vers les autres et surtout gardez le sourire !

Si plusieurs semaines après la rentrée vous ne voyez pas d’amélioration, ou pire, si votre enfant se mure dans le silence, et se referme davantage sur lui, proposez-lui d’échanger avec un spécialiste. Vous pouvez aussi demander une entrevue avec son professeur principal pour estimer comment se passent ses journées. Cette solution est tout indiquée pour ceux dont le changement d’école s’est effectué à la suite d’un harcèlement scolaire.

Là encore, faites preuve de tact, mais sachez jouer votre rôle de parent et prendre les devants si la situation vous semble devenir critique. Peu importe l’âge de vos enfants, ne les laissez pas s’exclure du groupe.

Camarades de classe
Se faire des amis est très important pour une scolarité épanouie

Favoriser la rencontre avec des copains avant un changement d’école

Pourquoi ne pas s’arrêter au parc en bas de votre rue et laisser vos enfants jouer avec ceux du quartier pendant les vacances d’été ? Vos adolescents veulent aller se promener seuls et vous n’aimez pas ça, car ils ne connaissent pas les environs. Et si c’était l’occasion pour eux de se faire des amis avant même la rentrée scolaire ?

Assouplir les règles de la maison pendant quelque temps se révèle un bon moyen de séduire vos timides et de leur montrer les atouts de ce changement de vie. Favoriser les rencontres avec d’autres enfants est difficilement possible si vous exigez qu’ils restent tout le temps avec vous et sous surveillance, surtout pour un jeune de treize ans et plus !

Rappelez-leur également qu’ils grandissent et qu’ils obtiennent logiquement davantage de libertés. Ils constateront ainsi que vous êtes plus cool qu’avant et que ce changement d’école n’est peut-être pas si affreux que cela…

Toutefois, ne les laissez pas en profiter pour n’en faire qu’à leur tête ! Leur sécurité en dépend. Se faire des amis ne signifie pas fréquenter n’importe qui, et à n’importe quelle heure.

Parents de jeunes enfants, votre contrôle de la situation sera presque total. Sur les aires de jeux, tentez d’amorcer une conversation avec les adultes présents et apprenez quelques précieuses informations sur la vie du quartier. Utilisez l’excuse du bien-être de vos petits, pour vous intégrer aussi !

Proposer l’inscription à une activité extrascolaire

Plutôt que de focaliser l’attention de toute la maisonnée sur la rentrée qui approche, présentez à vos enfants une liste d’activités extrascolaires intéressantes. Les points communs favorisent la naissance des amitiés. Un loisir sera bénéfique à votre progéniture pour de multiples raisons : sortie du strict cocon familial, découverte d’une passion, esprit d’équipe, atteinte d’objectifs…

Rencontrer des camarades ou ceux d’autres établissements en dehors du cadre éducatif leur montrera qu’il est inutile de se restreindre aux seuls élèves de leur classe pour créer des liens.

C’est le moment de définir le programme de l’année à venir. Changer les idées de vos enfants est l’une des meilleures méthodes pour leur faire oublier temporairement leurs craintes.

Selon l’activité retenue, du matériel adapté s’imposera. Profitez-en pour faire les magasins et découvrir les loisirs typiques des environs. Culture, sport et détente s’inscriront au planning de cet été.

Aider les enfants à garder le lien avec leurs anciens camarades de classe

Cette initiative est à double tranchant et dépend de la distance qui vous sépare de votre dernier domicile. Quoi qu’il en soit, garder un fort contact avec d’anciens camarades retardera le moment où vos enfants ressentiront le besoin d’élargir leur cercle amical.

Si votre adolescent passe ses soirées à discuter avec les copains de son précédent lycée, il ne verra sans doute pas la nécessité de créer des liens dans l’actuel.

Toutefois, une transition en douceur aidera tout le monde à vivre ce changement d’école sans stress. Restez patient et tolérant.

Vous pouvez même envisager, si vous n’avez pas déménagé à l’autre bout de la planète, d’organiser un évènement où anciens et nouveaux amis seront réunis. Ça sera l’occasion pour vos enfants de se sentir entourés, appréciés et heureux de devenir soudain si populaires. Quelques semaines après la rentrée scolaire, Halloween représente une fête parfaite pour se divertir et resserrer les liens : exorciser les grosses peurs par de petites frayeurs amusantes !

Avoir des amis
Un changement d’école se vivra sereinement si l’enfant évolue dans un environnement sécurisant

Montrer l’exemple en invitant des collègues ou voisins à la maison

Inutile de répéter à vos enfants qu’ils doivent s’intéresser à leurs nouveaux camarades et se montrer gentils, si de votre côté vous ne parlez jamais de vos collègues et dites à peine bonjour à vos voisins.

Donnez l’exemple ! Votre collaborateur le plus proche a une fille et un fils de l’âge des vôtres. Invitez-les pour le café un dimanche. Si ça se trouve, ils fréquentent la même école.

Vous avez remarqué des enfants qui jouent dans le quartier. Tentez de vous lier d’amitié avec leurs parents et entamez une discussion sur le trottoir pendant que les plus jeunes s’analysent avant de rapidement sympathiser.

Faire confiance aux enfants pour s’acclimater à leur nouvel environnement

Laissez le temps au temps et faites confiance à vos enfants pour s’acclimater à leur environnement sans doute plus rapidement que vous.

Il y a fort à parier que votre petite chipie de six ans vous présente sa récente meilleure amie à la sortie de l’école dès le premier jour. Votre aînée de seize ans aura peut-être adoré le programme de français de son nouveau lycée, car le professeur semble tellement plus cool que l’ancien !

Que d’inquiétude dissipée en quelques heures à peine !

En bref, ne gâchez pas votre été à imaginer le pire pour votre progéniture. Plus vous aurez confiance en vous, en eux et en l’avenir, mieux les choses se mettront en place. La naissance d’amitiés rendra l’acceptation de ce changement d’école tant redouté plus facile. Vos enfants possèdent une grande force d’adaptation et une incroyable capacité pour tisser rapidement des liens, notamment les plus jeunes. Vous serez surpris des affinités développées en quelques semaines. Ajoutez à ces initiatives un planning d’activités en famille pour découvrir les environs de votre nouveau lieu de résidence, et le tour est joué. Succès assuré pour ce changement de vie qui commence sur des chapeaux de roues !

Avez-vous déménagé récemment ? Quelles astuces avez-vous utilisées pour faciliter l’intégration de vos petits chéris ? Partagez vos expériences en commentaires.

Découvrez d’autres articles Éco-6-Thèmes :

Laisser un commentaire