Lecture : 17 min.

Vie de rêve chez les Lucas | #2 : envie de changement de vie

Envie de Changement de Vie
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
  • Quelle journée ! J’en ai vraiment ras le bol de cette vie !
  • C’est lundi. Tu manques de motivation. Demain, ça ira déjà mieux…
  • Je sais, mais je n’ai pas envie de passer mon temps à attendre le week-end ou les vacances pour m’épanouir.
  • De quoi as-tu envie ? D’un changement drastique du quotidien ? D’un environnement exotique et en mouvement perpétuel ?
  • Non, même pas. Juste d’être heureuse à chaque seconde de ma vie…

Voici le genre d’échange philosophique que nous avions en famille concernant notre envie de changement de vie. À une époque, j’avais l’impression d’utiliser la moitié de mon temps à rêver d’ailleurs et le reste à pester que les bons moments passent trop vite. Et aujourd’hui, où en sommes-nous ? Vous le découvrirez en suivant les épisodes de la série « Vie de rêve chez les Lucas ».

Voici l’épisode #2, la preuve qu’aimer voyager ne suffit pas, puisqu’à cette époque nous bourlinguions beaucoup, mais alors vraiment beaucoup. En moyenne, nous partions deux fois par an pour une longue expédition de l’autre côté du globe de deux ou trois semaines, ainsi que pour cinq ou six week-ends prolongés en Europe. Autant dire que nous ne dormions pas souvent chez nous, et pourtant le désir de modifier nos habitudes s’intensifiait. Plus nous découvrions le monde, plus nous vivions mal le retour à la réalité ! Nous sommes arrivés à la conclusion que la seule bonne question à se poser était : qu’est-ce que j’aimerais changer dans ma vie pour être vraiment heureux ?

4, 3, 2, 1… Action !

Changement profond du mode de vie

Réfléchissez avant de changer de vie et d’amorcer un tournant brutal dans vos habitudes.

Les tâches répétitives et ennuyeuses contribuent à cette envie d’ailleurs, au même titre que les effets dévastateurs des contraintes couplés au rôle amplificateur des médias sur la perception des choses.

Zoom sur des paramètres qui influencent nos choix, mais de façon biaisée.

Les effets dévastateurs des contraintes du quotidien sur le moral

Les obligations pèsent sur la motivation

Les obligations emplissent vos journées et contribuent inconsciemment à votre envie de changement de vie :

  • les contraintes professionnelles et le bien-être au travail : horaires, missions, collègues, réunions, etc. ;
  • le temps perdu dans les transports qui ne cesse de croître ;
  • les multiples demandes liées à la famille et aux proches ;
  • l’entretien du logement et des extérieurs pour ceux qui possèdent une maison ;
  • la paperasse qui s’accumule ;
  • le ménage qui revient au programme quotidiennement ;
  • les courses à faire et à refaire sans cesse ;
  • etc.

Cela ne présente rien de dramatique en soi.

Si toutes ces tâches vous incombent, c’est que vous avez certainement la chance d’avoir un emploi, une famille, un logement et un peu d’argent. Vous n’êtes pas à plaindre comme aiment le répéter vos proches qui ne comprennent pas votre envie de plus en plus fréquente de prendre le large.

Partir pour aller où ?
Aimeriez-vous vous retrouver à l’aéroport et embarquer pour la prochaine destination ? Possible, mais pas sans un minimum d’organisation

La routine pousse à l’introspection

Le problème avec la répétitivité des tâches et le côté routinier de la vie, c’est qu’ils vous permettent d’effectuer de nombreuses missions en « mode automatique ».

Vos besoins primaires satisfaits, vous vous octroyez un luxe source de stress et de doutes existentiels : réfléchir.

  • Suis-je vraiment heureux ?
  • Pourquoi est-ce que mes journées se ressemblent ?
  • Pourquoi rien d’original ne m’arrive-t-il jamais ?
  • À quoi bon répéter sans cesse les mêmes tâches ?

Au-delà du questionnement, la vie est parfois décevante. Vous avez travaillé avec acharnement et motivation sur un projet dans l’espoir que votre employeur vous confie des missions plus intéressantes, et c’est finalement votre collègue qui a obtenu une promotion.

Bref, le cocktail routine + introspection + déception conduit souvent à davantage de fatigue et de stress qui ne font qu’alimenter une machine infernale qui vous donne envie de tout quitter sans rien dire à personne.

La peur de tout perdre paralyse

Malheureusement, vous ne pouvez pas imposer sans réfléchir un bouleversement notable à votre quotidien.

Pourquoi ? Pour de multiples raisons… Vous ne les avez pas clairement en tête. Elles représentent autant d’excuses qui vous permettent de remettre à demain vos projets les plus ambitieux.

Après tout, on s’accommode bien de la routine, non ? Non, justement. Certains d’entre nous décident de travailler à leur épanouissement, même si cela nécessite d’effectuer des choix cruciaux et risqués.

Le temps des décisions arrive invariablement

Avec mon mari, nous étions dans cet état d’esprit pendant les années qui ont précédé notre décision d’amorcer un tournant dans notre vie. Nous avons alors pris une grande décision :

  • soit agir pour changer notre situation et tenter de mettre en place un quotidien qui nous semble plus en adéquation avec nos aspirations ;
  • soit arrêter de nous plaindre et nous contenter d’une vie qui, nous l’admettions volontiers, était plus que convenable, même si elle ne correspondait plus à nos objectifs.

Le rôle amplificateur des médias sur la perception des choses

Vie de rêve dans les médias
Ne vous focalisez pas sur ce que vous voyez sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Votre vie est la meilleure des vies et si elle ne vous convient plus, faites-la évoluer

Une réalité très subjective

En dehors de vos ressentis et de vos réflexions personnelles, nos modes de communication contribuent à nous comparer aux autres et à estimer que l’herbe est plus verte ailleurs :

  • les émissions au sujet des Français qui changent de vie se multiplient. Elles vous font rêver à un futur meilleur qui s’obtient en quelques clics qui permettent de réserver un aller simple pour une île paradisiaque ;
  • les réseaux sociaux vous offrent une image biaisée de la réalité. Des inconnus que vous suivez assidûment, comme les blogueurs ou les influenceurs, vous laissent imaginer que la vie n’est qu’une fête. Elle se célèbre nuit et jour dans des paysages ensoleillés et exceptionnels sans autres contraintes que d’admirer la vue et de s’amuser ;
  • Internet qui, de manière générale, vous fait croire que tout est possible en claquant des doigts.

Ces informations sont réelles, même si romancées. Elles ne représentent que la partie immergée de l’iceberg.

La quête du bonheur n’est pas un long fleuve tranquille bordé d’un chemin pavé de bonnes surprises et d’aides miraculeuses.

Forcer le destin s’impose ! N’attendez pas les bonnes résolutions du Nouvel an, la fin des vacances scolaires ou la prochaine éclipse ! Sauter le pas dès maintenant.

Rien n’arrive par hasard

Prendre un nouveau départ représente toujours un travail considérable !

Si vous gagnez demain à l’Euromillions, votre envie de changement de vie sera simplifiée par l’argent, mais vous ne pourrez pas disparaître du jour au lendemain.

Premièrement, où iriez-vous ? Et pour faire quoi ?

N’importe où et rien ? Rester dans un hamac à bouquiner en buvant des cocktails semble tentant de prime abord. Mais si vous croyez que c’est votre définition de la vie de rêve, offrez-vous un séjour au soleil et au bout de quelques semaines vous trouverez le temps bien long.

Une vie insensée comble de l’inutile

Rapidement, vous souhaiterez donner un sens à votre vie, même si vous n’avez pas besoin d’argent pour subsister. C’est pour ça que les milliardaires continuent de travailler. L’oisiveté n’est pas dans la nature humaine. Si, je vous assure, sauf pendant quelques semaines de repos, ou dans des contextes particuliers, tels que des périodes de déprime passagère.

Pour comprendre votre envie de changement de vie, délaissez les émissions de télévision qui vous vendent du rêve. Boycottez Internet qui vous fait croire que l’on peut modifier son existence du jour au lendemain sans un sou en poche, avec une famille et aucune idée de la manière de rebondir en cas d’échec.

Tout cela est faux.

Comme tout projet, la vie de vos rêves se construit et pas seulement sur base de quelques fantasmes ou suppositions.

Envie de changement de vie VS gros ras-le-bol

Tout envoyer balader vous fait régulièrement de l’œil.

Une envie de changement de vie est un sentiment profond qui vous anime tout le temps, même quand tout va bien, que votre chef vient de vous féliciter ou que vous avez passé une merveilleuse journée en famille.

C’est un projet de vie, comme une reconversion professionnelle, un déménagement à l’étranger ou une demande de divorce. C’est réfléchi, adulte et pensé.

Tout est question de fréquence et d’intensité

Avec ces quelques explications, vous reconsidérez peut-être déjà votre coup de sang de la veille au soir pour des broutilles.

Étiez-vous fatigué, agacé ou stressé ? Vous en aviez ras le bol et aviez envie d’une pause, mais rien de plus, n’est-ce pas ?

Dans un premier temps, accordez-vous davantage de temps pour vous. Analysez vos aspirations profondes, prenez du recul, relativisez, pesez le pour et le contre et concluez-en sur ce qui manque à votre épanouissement.

Si vos réflexions quant aux modifications à opérer dans votre vie se multiplient, peut-être qu’au bout de quelques mois vous prendrez une décision qui aura été mûrement réfléchie.

Un virage à différents degrés

Voici quelques exemples d’envie de changement de vie qui justifient d’opérer un virage à 180 °C comparés à d’autres qui vous feront tourner jusqu’à 360 °C pour revenir à votre point de départ, mais les idées claires :

Votre travail est inintéressant depuis des mois, voire des années.

VS

Vous venez de terminer un projet captivant et votre planning vous semble soudain vide.

Vous n’en pouvez plus de la manière dont les clients vous parlent du matin au soir.

VS

Un client grincheux vous a littéralement insulté alors que vous vous entendez généralement bien avec tout le monde.

Vos enfants sont incontrôlables et vous remettez en cause votre façon de les éduquer.

VS

Après une journée festive, vos petits survoltés finissent au lit en pleurs et toute la famille est énervée.

Votre logement est bruyant, mal isolé et les voisins font preuve d’incivilités constantes.

VS

Vos voisins organisent une fête pour les 18 ans de leur fille et votre chaudière vient de lâcher à deux semaines de Noël.

Vous ne vous sentez plus en sécurité dans votre ville, car plusieurs personnes se sont faites agresser et votre voiture a été vandalisée.

VS

Une dispute entre un groupe de jeunes a éclaté dans votre quartier pourtant si paisible.

Vous ne parlez quasiment plus à votre conjoint depuis des mois et vos rares échanges se terminent presque toujours en dispute.

VS

Votre conjoint a oublié votre anniversaire et s’est excusé le lendemain, mais le mal était fait.

Ces exemples vous sembleront un peu grossiers si vous les lisez calmement installé dans votre canapé, mais ils prendront tout leur sens un jour où vous en aurez marre de votre existence.

Ces situations illustrent les notions d’intensité et de fréquence que vous considérerez avant de changer quoi que ce soit à votre vie.

Plan B pour tout quitter sereinement
Avoir un plan, c’est bien. En prévoir un de secours et un en cas de double imprévu, c’est mieux

Partir loin et tout recommencer

Un jour, vous avez eu envie de changement comme une dépression qui survient sans prévenir. L’idéal pour vous : partir loin et tout recommencer, de préférence dans un cadre de vie en totale opposition avec le vôtre.

Sachez que l’herbe verdit quand elle est arrosée et le bonheur se cultive. Rien à voir avec le terrain d’à côté qui est meilleur que le vôtre ou le voisin qui a la chance d’être jardinier. Le bonheur ne relève pas de la chance puisque c’est un état de fait.

Fuir ne vous rendra pas plus heureux, et c’est bien là que se niche le cœur du problème. C’est aussi une explication possible à certains changements de vie qui tournent court. Quelques mois après un déménagement ou une prise de fonctions, certains réalisent que cela n’améliore pas leur état d’esprit et ils en viennent à regretter leur situation précédente.

Notre famille a eu envie d’un changement de vie pour plusieurs raisons complémentaires, que vous découvrirez dans un autre épisode. Nous sommes passés par tous les stades émotionnels qui vont avec. Rien que ça vaut l’aventure !

Quand vous vous lancez véritablement dans cette réflexion, les bonnes raisons d’abandonner sont presque aussi nombreuses que celles qui poussent à se battre jusqu’à la concrétisation de son rêve.

Comment changer de vie sans argent ?

Voilà le nerf de la guerre : l’argent. Au lancement de cette minisérie, j’ai effectué un sondage sur les réseaux sociaux. Trois quarts des participants m’ont dit ne pas oser changer de vie à cause du paramètre financier.

Vos rentrées pécuniaires détermineront votre nouvelle existence, mais aussi les conditions dans lesquelles aura lieu votre départ.

S’aventurer dans une nouvelle voie professionnelle

Si vous avez envie d’un changement de vie professionnelle, votre projet devra être réfléchi mûrement pendant plusieurs mois.

Si c’est seulement votre société qui ne vous convient plus, postulez ailleurs, mais si c’est votre emploi qui ne vous apporte plus satisfaction, vous devrez vous engager dans une reconversion professionnelle.

Mon mari est devenu référenceur SEO et moi, rédactrice web SEO, après 15 ans respectivement en tant que comptable et ingénieure environnement. Nous savons ce que changer de travail veut dire et aussi ce que la précarité financière signifie, surtout quand on quitte des emplois très bien rémunérés.

Ne vous inquiétez pas, nous n’étions pas à plaindre puisque nous avions de l’argent de côté pour voir un peu venir.

Établir un planning prévisionnel précis et pessimiste des dépenses

Considérez sérieusement l’aspect financier de votre envie de changement de vie.

  • Que ferez-vous comme nouveau métier ?
  • Où trouverez-vous un emploi identique au vôtre ailleurs ?
  • Dans quelle direction pouvez-vous vous orienter ?
  • De combien avez-vous besoin pour vivre tous les mois ?
  • De combien croyez-vous avoir besoin pour vivre ?
  • Quels sont les imprévus possibles ?

Répondez à ces questions et bien d’autres avant de tout plaquer !

Mais alors, comment changer de vie sans argent ? Franchement, je n’ai pas la réponse. À moins de trouver une bonne fée qui payera vos factures, si vous n’avez pas d’économies et aucune idée de la manière d’en gagner, je vous déconseille de quitter votre emploi avant d’avoir un plan un peu plus précis, d’autant plus si vous avez une famille à charge.

Combien d’argent avez-vous besoin d’avoir de côté pour changer de vie ? Tout dépend de l’endroit où vous vivrez, de vos dépenses et du nombre de personnes dans votre foyer.

Réalisez l’exercice suivant :

  • établissez un tableau qui récapitulera les frais nécessaires liés à votre changement de vie (déménagement, garde-meuble, transport, etc.) et les dépenses mensuelles incompressibles (nourriture, factures, etc.) ;
  • voyez combien de temps vous pouvez tenir avec vos économies avant de devoir chercher un travail ;
  • quand vous aurez estimé cette durée, prévoyez directement votre plan B si vous doutez de trouver l’emploi que vous espérez. Ce plan B doit être facile à réaliser et peu onéreux, si c’est possible.

Cette mise en œuvre est raisonnable, car personne n’a envie de se retrouver à la rue sans un sou en poche.

Différence entre rêve et réalité d'un changement de vie
Pensez-vous qu’un changement de vie se résume à ce genre de souvenirs ? Non ! Les photos des magazines restent dans les magazines, la vie est bien plus exaltante !

Comment changer sa vie positivement ?

Le développement personnel et la gestion de la confiance en soi vous seront d’un grand secours pendant la mise en place de votre changement de vie.

Un ascenseur émotionnel pour vos nerfs

Quand on entame une transformation aussi profonde et radicale, on traverse plusieurs phases à partir du moment où un choix est arrêté :

  • euphorie d’avoir l’audace de se lancer ;
  • face à face avec la réalité des choses : déceptions, contretemps, etc. ;
  • retour à des émotions plus classiques, mais soumises à de grandes variations selon les jours et les évènements ;
  • période de déprime avec l’envie de tout abandonner quand le cerveau reptilien s’active et vous met en garde contre les dangers de la situation ;
  • etc.

Soyez cool et prenez la vie avec philosophie. Votre envie de changement de vie ne se déroulera pas nécessairement comme le conte de fées auquel vous vous attendiez, mais vous vivrez sans aucun doute de belles surprises.

Des journées pénibles vous feront croire que vous êtes inconscient de vous embarquer dans une telle aventure avec une famille, tandis que d’autres, pleines d’optimisme et d’avancées concluantes dans votre projet, vous convaincront du contraire.

Changer de vie en famille
N’hésitez pas à tout quitter en famille, l’amour qui vous lie vous aidera à surmonter toutes les difficultés

L’amour deviendra votre refuge

Pour survivre à ces moments de doute, votre famille sera votre meilleur allié. Privilégiez les instants aux côtés de ceux qui font le grand saut avec vous. Fuyez ceux qui restent et qui essayent de vous démoraliser depuis le début.

Soyez fort, tenez vos positions, acceptez les aléas de l’existence et croyez en vous ! Tout ira bien, et même si votre projet cafouille vous serez fier d’avoir osé changer de vie. Vous estimerez les mauvais calculs de votre plan et peut-être que dans quelques années vous retenterez quelque chose et que cette fois-ci ça fonctionnera.

Restez positif ! Tout se passera bien tant que vous serez en accord avec vous-même.

Comment changer de vie en famille ?

Changer de vie pour un célibataire en location et en CDD est certes plus simple que pour un jeune couple endetté sur vingt ans pour une maison qui héberge deux enfants et deux chiens.

Vous l’aurez compris, nous nous trouvons dans la seconde catégorie. Nous ne sommes pas à plaindre, mais pas les mieux placés pour partir au bout du monde vivre d’amour et d’eau fraîche.

Une organisation millimétrée indispensable en famille

Changer de vie en famille demande tout simplement plus d’organisation.

Vos enfants ne doivent jamais représenter des excuses pour ne pas sauter le pas. Ils s’adaptent et conçoivent le quotidien comme une aventure, car à leur échelle chaque jour est réellement déterminant. Pour aider vos enfants à vivre sereinement votre évolution, montrez-leur une image heureuse de leurs parents.

Si votre projet est abouti et que vous avez confiance, tout se passera bien pour vos petits. Ils se feront des amis avant vous dans votre nouvelle vie et apprendront, si nécessaire, une langue étrangère à une vitesse folle. Vous en serez vert de jalousie et d’envie !

Changer de vie avec des enfants demande de bien peser le pour et le contre, d’estimer les risques et de retrouver votre esprit aventurier.

Une vie qui ne permet pas toujours de tout anticiper

Je vous le dis en toute honnêteté, notre envie de changement de vie s’est basée sur des estimations dont la plupart étaient plus qu’hypothétiques… Nous travaillons comme indépendants. La précarité de nos emplois est donc totale, aussi totale que notre liberté.

Au moment où j’écris ces lignes, je ne saurais vous dire combien de temps nous vivrons notre rêve. Peut-être toujours, peut-être quelques mois. L’avenir nous le dira.

Notre possédons une ébauche de plan B. Il se constitue presque exclusivement d’un beau tableau qui reprend nos économies, nos dépenses prévisionnelles et nos rentrées d’argent supposées.

Nous croyons juste fortement en nous. Nous sommes débrouillards et tenaces. Nous mettrons tout en œuvre pour réussir. Nos enfants auront toujours des parents qui les aiment près d’eux, de la nourriture préparée avec amour et un lit chaud, douillet et plein de peluches pour dormir. Nous y veillerons.

Le reste, nous en faisons notre affaire. Nous ambitionnons même de très bien nous en sortir, car nous sommes motivés, nous connaissons nos compétences. Notre envie de réussir est notre plus grande force.

Changer de vie en famille s'organise
Oui, changer de vie en famille est possible, mais nécessite un peu plus d’organisation que si vous étiez seul

Comment changer de vie à 40 ans ?

Le meilleur âge pour vivre ses rêves ? Le vôtre.

Avoir envie de changer de vie à 40 ans est aussi compliqué qu’à 20 ou 60 ans. Cela n’a rien à voir avec une crise existentielle ou une révolution intérieure. C’est un cheminement qui s’effectue à n’importe quel âge. Certes, les paramètres, les contraintes et les obligations diffèrent, mais seule l’audace conditionne un changement de vie qui se réalise ou pas.

Le compte à rebours de la vie

Si vous avez peur, que vous doutez, que vous vous posez mille questions souvent inutiles et sans solution toute faite, vous ne changerez jamais de vie.

À 80 ans, vous raconterez à vos petits-enfants qu’un jour vous avez failli vivre un truc fou, avec une pointe de regret dans la voix.

L’unique paramètre qui compte vraiment : le temps.

Si vous ne saisissez pas chaque seconde du reste de votre vie pour travailler à votre bonheur et à la mise en place d’une existence qui vous ressemble et répond à vos inspirations, vous le regretterez avec certitude. Un sentiment d’inachevé perdurera en vous, ainsi que cette question persistante : « Et si j’avais osé ! ».

Vous en rigolerez, mais vous ne vous en remettrez jamais totalement. Vos petits-enfants écouteront vos histoires d’une oreille distraite, car finalement la belle aventure qu’ils espéraient n’a pas eu lieu.

Même joueur joue encore

Imaginez maintenant que vous ayez toujours 80 ans, mais ce projet fou, vous avez osé le vivre, sauf que vous avez échoué.

Vous raconterez une histoire riche d’enseignements à vos petits-enfants : celle de votre audace et de votre courage, de vos déboires, de vos bonheurs et de toutes ces péripéties qui ont contribué à votre personnalité.

Vous leur donnerez aussi une foule de recommandations, car si c’était à refaire vous retenteriez votre chance, mais différemment.

Souvenirs d'une vie
Quand vous raconterez vos souvenirs d’une vie riche de rebondissements à vos petits-enfants, ils vous regarderont avec des yeux pleins d’étoiles

Une vision idéale de votre futur

Vous avez toujours 80 ans. Vous avez écouté l’envie de changement de vie que vous avez eu à 28, 40 ou 60 ans. Vous avez tout mis en œuvre pour la concrétiser. Les résultats ont dépassé vos espérances. C’est un véritable succès après des mois de travail acharné.

Vous êtes fier, heureux et surtout vous transmettez à votre descendance un message optimiste et fort quant à l’importance d’écouter son cœur et de suivre le chemin de ses rêves.

Ça donne envie, non ?

Où en êtes-vous de la définition de votre vie de rêve ? Aux prémices ? C’est le meilleur moment, mais aussi le plus stressant. Prenez votre temps. Dressez une liste pour changer de vie des principales actions à prévoir. Réfléchissez en toute honnêteté à votre désir de modifier vos habitudes. Analysez toutes les facettes du tournant que vous amorcerez dans votre processus de transformation radicale, comparable à une véritable mue. Transformer le quotidien entraîne de nombreuses péripéties, des remises en question et un sacré remue-ménage auxquels mieux vaut s’attendre avant de se lancer vers l’inconnu, aussi exotique et séduisant soit-il.

Partagez vos expériences en commentaire ou vos témoignages de changement de vie ! Cela donnera peut-être des idées à d’autres lecteurs pour changer de vie. À bientôt pour #3 : le goût du risque.

Découvrez d’autres articles Éco-6-Thèmes :

Laisser un commentaire