Lecture : 10 min.

Vie de rêve chez les Lucas | #4 : Faire des Économies : Essentiel avant de changer de vie ?

Faire des Économies : Essentiel avant de changer de vie ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
  • Si nous n’avons pas au moins 100 000 euros de côté, inutile de partir !
  • Tu exagères. Certains quittent leur vie avec 5 000 euros en poche.
  • Grand bien leur fasse ! Au bout de combien de semaines sont-ils de retour ?
  • Je ne sais pas, mais 100 000 euros ! On va travailler tout de même !
  • Oui, mais en cas d’imprévus…
  • Ah et bien c’est sûr, mais dans ce cas à quoi bon prendre des risques ?
  • Rien à voir, je te parle de faire des économies !

Voici le genre d’échange philosophique que nous avions avec mon mari lorsque nous étions en train de mettre la maison en vente avant de tout quitter. En y repensant, je crois que nous avions raison tous les deux. 100 000 euros, c’est beaucoup quand tout se passe bien, mais 5 000 euros, c’est peu quand les galères se succèdent. Comment trouver le juste milieu ? Comment éviter les problèmes ? Sommes-nous finalement partis avec 100 000, 5 000 euros, plus ou bien moins ? Vous le découvrirez en suivant les épisodes de la série « Vie de rêve chez les Lucas ».

Voici l’épisode #4, la preuve qu’avoir envie d’un changement de vie n’est pas une raison pour partir sans réfléchir du jour au lendemain. Quand le besoin de renouveau se fait sentir, on sous-estime parfois la montagne de choses auxquelles il va falloir penser. Bien souvent, on dramatise certains aspects d’un projet et l’on a tendance à en négliger d’autres, bien plus importants. L’argent en fait partie, car malheureusement il n’achète pas le bonheur, mais en manquer peut contribuer à y mettre fin. Découvrez quel est le budget minimal pour partir à l’aventure et pourquoi ceux qui se constituent un bas de laine pour les coups durs ont tout de même plus de chance d’y arriver.

4, 3, 2, 1… Action !

Un budget quotidien lié à un niveau de vie et à un lieu de résidence

Vous avez trouvé la destination qui fait battre votre cœur et vous avez envie de changer de vie sans tarder. Plus aventurier, aucun port d’attache ne vous semble suffisamment attrayant pour poser vos valises et vous envisagez le nomadisme digital. Qu’en est-il de votre budget pour concrétiser ce rêve ? Faire des économies avant de partir s’avère souvent indispensable pour prolonger l’aventure.

Un pays au salaire minimum bas ou élevé ?

Partir vivre à Londres ou au fin fond de la campagne asiatique ne nécessite pas les mêmes revenus. Votre projet de changement de vie vous conduira sur quel continent ? À la ville ou à la campagne ? Connaissez-vous le salaire minimum de votre futur lieu de résidence ? Le coût de la vie d’un pays à l’autre dépend de nombreux paramètres à intégrer à vos calculs.

Ces questions se résolvent aisément en effectuant quelques recherches sur Internet ou tout simplement en passant plusieurs semaines dans le lieu convoité.

À titre d’exemple, le salaire moyen d’un New-Yorkais avoisine les 5 000 dollars alors que le salaire moyen d’un Bangkokien tourne autour de 800 dollars. Vous pouvez d’ores et déjà estimer qu’avec des économies de l’ordre de 5 000 euros (environ 6 000 dollars), vous vivrez à New York un peu plus d’un mois quand vous pourrez résider en Thaïlande presque six mois. Cela fait réfléchir, non ?

Des besoins vitaux ou des dépenses luxueuses fréquentes ?

Autre critère indispensable au calcul des moyens financiers dont vous devrez disposer une fois votre projet lancé : votre niveau de vie et vos attentes.

Si vos besoins sont restreints et qu’à l’heure actuelle vous dépensez peu en nourriture, en shopping ou encore en loisirs, vos frais seront réduits comparés à une personne qui surconsomme.

Certains pays sont plus abordables que d’autres, mais lorsque faire des économies devient une préoccupation majeure, chaque dépense compte.

Ne cherchez pas nécessairement une destination low cost, mais adaptez votre projet à vos moyens financiers pour lui donner toutes les chances d’aboutir. À quoi bon emménager à New York si au bout de quelques semaines vous ne pouvez même plus vous payer un ticket de métro ?

Calculer ses dépenses avant de s'expatrier
Bien estimer ses dépenses avant d’envisager un changement de vie permet de prévoir un budget en conséquence

La possibilité de gagner rapidement de l’argent ou pas ?

Bien entendu, vous allez pouvoir gagner de l’argent sur place. Là encore, votre projet devra tenir compte :

  • des autorisations indispensables pour travailler dans votre nouveau pays d’accueil, et ainsi du délai sous lequel vous commencerez enfin à chercher un emploi rémunéré ;
  • des compétences requises qui devront si possible correspondre aux vôtres ;
  • des langues à maîtriser pour trouver un emploi et communiquer au quotidien ;
  • de la concurrence, notamment vis-à-vis des résidents qui seront peut-être favorisés dans le cadre d’une embauche.

Tenir compte de l’ensemble de ces aspects de votre changement de vie vous permettra de faire des économies avant de partir afin de disposer d’un portefeuille confortable pour voir venir.

Des dépenses incompressibles à estimer surtout avec une famille

Votre projet vous met sans doute des étoiles dans les yeux. Vous réfléchissez à toutes les démarches à réaliser, à ce que votre nouvelle vie vous offrira, aux rencontres que vous ferez. Alors quand la question de l’argent s’impose, le sujet vous agace.

Les ennuyeuses questions d’argent

Faire des économies est ennuyeux. Vous avez conscience que vous n’allez pas pouvoir mettre de côté des milliers d’euros chaque mois. Cela va prendre du temps, et peut-être retarder votre projet.

Si en plus les choses se débloquent sur d’autres aspects de votre nouvelle vie, vous serez tenté de partir avec les économies disponibles et de voir venir.

Si un travail vous attend ou que vous exercez à votre compte de l’endroit qui vous plaît, aucun souci : foncez !

Si ce n’est pas le cas, estimez quelles sont les dépenses incompressibles inhérentes au fonctionnement de votre foyer. Cela sera d’autant plus important si vous ne partez pas seul et emmenez dans votre aventure toute votre famille.

Des dépenses que personne ne peut totalement supprimer

Voici quelques exemples de frais fixes et imprévus à anticiper :

  • le logement à louer ou à acheter ;
  • l’énergie : électricité, eau, éventuellement gaz en prenant en compte la météo de votre nouveau lieu de vie. Vous chaufferez sans doute beaucoup plus en Finlande, alors que votre climatisation tournera à plein régime en Andalousie ;
  • le transport : voiture et transports en commun ;
  • la nourriture ;
  • les vêtements pour tous les membres de la famille ;
  • les frais de scolarisation et de garde des enfants qu’un changement d’école occasionnera nécessairement ;
  • les assurances : santé, voiture, logement, etc. ;
  • les petits plaisirs de la vie, surtout avec des enfants à qui l’on ne peut pas demander d’arrêter de vivre sous prétexte qu’un projet ambitieux, mais onéreux voit le jour ;
  • les frais médicaux selon la couverture maladie du pays dans lequel vous vous rendez ;
  • les imprévus coûteux : réparation de voiture, achat d’un nouveau téléphone, etc. ;
  • les dépenses liées éventuellement à votre ancienne vie, si par exemple vous louez votre maison pour la durée de votre aventure et devez encore assumer certains frais.

Préparer un listing des dépenses et estimer le coût y relatif vous permettra de savoir de combien vous devez disposer pour vous en sortir. Vous déciderez ensuite si faire des économies est nécessaire ou non avant votre départ.

L'argent est nécessaire partout dans le monde
Peu importe où vous poserez vos valises, l’argent sera toujours la principale monnaie d’échange

Un plan à mettre en place très tôt pour faire des économies en conséquence

Un seul conseil à suivre avant de décider si vous aimez juste voyager ou si vous avez réellement envie de tout plaquer par goût du risque : réduisez vos dépenses superflues pour mettre de côté de l’argent qui servira votre projet, quel qu’il soit.

Économiser sans attendre, même peu

Même si votre projet est récent, faire des économies ne vous pénalisera jamais.

Inutile de vous priver de tout. Commencez simplement par réduire vos dépenses superflues. Vous vous rendrez rapidement compte que vous gaspillez parfois de l’argent.

À l’image des bonnes résolutions, sélectionnez une ou deux dépenses récurrentes, mais loin d’être indispensables, à supprimer dès à présent. Calculez les économies réalisées en un an. Ce chiffre devrait vous convaincre de mettre de l’argent de côté sans attendre.

Ces euros épargnés financeront peut-être un logement plus sympa dans votre nouveau port d’attache ou quelques sorties que vous n’auriez pas pu vous permettre sans ces économies.

Trouver le bon rapport temps/argent

L’idéal consiste à évaluer le montant nécessaire pour tenir six mois sur place sans travailler grâce au listing de vos dépenses. Selon votre état d’esprit et vos habitudes, soyez généreux ou non. Vous pourrez également décider de prévoir de quoi voir venir pendant un an.

Mon profil est plus conservateur que celui de mon mari. En vérité, je n’ai pas encore pioché dans mes économies pour réaliser notre projet de changement de vie. En revanche, elles me rassurent quand je perds des journées entières en démarches administratives et que pendant ce temps je ne travaille pas.

Nous sommes restés détendus quand :

  • nous n’avons pas pu travailler pendant quelques semaines (plusieurs milliers d’euros de perdus) le temps de nous installer ;
  • nous avons découvert que la chaudière de notre appartement était hors service (3 000 euros) et que nous ne pouvions pas vivre sans chauffage avec deux enfants en bas âge.

L’argent rend de multiples services, ne le négligez pas. Pouvoir payer cash règle de nombreux problèmes, notamment lorsque l’on arrive dans un pays dont on ne connait pas vraiment le fonctionnement.

Emprunter de l’argent, mauvaise idée

Vous avez peut-être eu l’idée d’emprunter de l’argent à un proche pour partir plus rapidement au bout du monde. Les annonces de changement de vie suscitent des réactions diverses de la part de l’entourage. Des relations familiales complexes peuvent ainsi s’envenimer encore plus. Tout le monde pense avoir son mot à dire dans un tel projet.

Ce n’est heureusement pas le cas de toutes les familles, et je vous souhaite d’être entouré de personnes bienveillantes prêtes à vous aider. Toutefois, devoir de l’argent à quelqu’un sans certitude de pouvoir le rendre peut ajouter un poids sur votre conscience et vous faire renoncer à votre projet en cours de route. Autant que possible, ne comptez que sur vous.

Des frais imprévus à anticiper pour éliminer les obstacles

Dernier point : prévoyez le pire ! C’est en général la meilleure solution pour éliminer les obstacles et transformer un véritable problème en banal imprévu.

Se serrer la ceinture pour être libre ensuite
Des économies confortables vous aideront à aborder sereinement votre nouvelle vie qui sera sans nul doute pleine de rebondissements

Prévoir le pire pour vivre le meilleur

Des dépenses imprévues surviendront toujours. Si vous ne pouvez y faire face, vous trouverez peut-être une solution, mais mis bout à bout votre projet pourrait être compromis.

Prenons l’exemple de la garde d’enfant. Deux possibilités :

  • vous trouvez une nounou rapidement : parfait ! Mais ça coûte de l’argent !
  • vous n’arrivez à accorder votre confiance à personne et devez garder vous-même vos petits au moins temporairement. Votre conjoint est le seul à travailler pendant plusieurs semaines. Vos rentrées d’argent diminuent et si elles ne permettent pas de couvrir vos dépenses petit à petit vos économies fondent. Bien sûr, votre envie de passer le plus de temps possible en famille sera comblée, mais pourrait mettre en péril le projet d’une vie.

Autre exemple pour un changement de vie en solo, en couple ou en famille : le logement très abordable que vous aviez loué à distance s’avère un véritable taudis. Deux possibilités :

  • vous n’avez pas les moyens de vous offrir autre chose et votre projet semble subitement moins engageant. Vous stressez à l’idée de rester là pendant des mois
  • vous ne voyez pas très bien comment vous pourriez habiter là ne serait-ce qu’une semaine, d’autant plus que ça sera votre lieu de travail si vous êtes nomade digital. Avec une enveloppe de dépenses mensuelles confortable, vous rebondissez et louez un logement plus onéreux, mais également digne de ce nom. Vos frais augmentent et compromettent la pérennité de votre projet si vos économies sont restreintes

Économiser pour gagner du temps

Les imprévus sont nombreux, bons ou mauvais. Voyez le verre à moitié plein, mais restez organisé. Faire des économies quelques mois avant votre départ ne vous pénalisera pas au quotidien, mais elles faciliteront le bon déroulement de vos plans.

Parfois, c’est lorsque l’on croit que tout est terminé, qu’une chose fantastique se produit. Et si des économies permettant de vivre un mois de plus pouvaient sauver votre projet ?

Partagez en commentaire les expériences qui révèlent votre rapport à l’argent et votre capacité à épargner en prévision d’une grande aventure ! Vos exemples aideront sans doute d’autres lecteurs à estimer combien d’euros seront nécessaires à la bonne réalisation de leurs plans. À bientôt pour #5 : la naissance d’un premier enfant qui remet tout en cause.

Découvrez d’autres articles Éco-6-Thèmes :

Laisser un commentaire